Comment choisir une carte mémoire ?

Remplaçante de la traditionnelle pellicule en argentique, une carte mémoire est un petit module électronique stockant des informations (photos, vidéos, sons, fichiers .doc, etc.) à l’aide de semi-conducteurs. Légère et rapide, une carte mémoire ne possède aucun composant mécanique, ce qui lui offre une grande résistance au choc. D’une capacité de 4 Go à 256 Go, « lente » ou « très rapide », l’offre est pléthorique et de nombreux constructeurs se disputent le marché : Lexar, Sandisk, Transcend, ou encore Silicon Power.

Quel format choisir ?

Pour un réflex numérique, il y a deux types de formats :

CompactFlash (CF)
Ce type de carte est surtout utilisée sur les boitiers hauts de gamme et professionnels. Très performantes (jusqu’à 100 Mo/sec, 128 Go), les cartes CF sont fiables et robustes mais plutôt encombrantes (42.6 x 36.4 x 5mm).

Secure Digital (SD, SDHC, SDXC)
Les cartes SD (moins de 2 Go), SDHC (High Capacity, de 4 à 32 Go), et SDXC (eXtended Capacity, plus de 32 Go) sont de loin les plus utilisées dans les appareils électroniques, et notamment dans les boitiers reflex d’entrée de gamme. Très compactes (24 x 32 x 2.1mm), elles sont plus fragiles que les CompactFlash. En terme de performances, seules les cartes SDXC peuvent approcher les CF : Sandisk propose par exemple une carte de 64 Go frôlant les 95 Mo/s.

Comment choisir la capacité de la carte ?

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous, le nombre de clichés (en JPEG L et en RAW à 100 ISO) qu’il est possible de stocker en fonction de la résolution du capteur et de la capacité de la carte mémoire.

Capteur 4 Go 8 Go 16 Go 32 Go 64 Go
10 Mpx
1DMK3, 400D, D3000, K-m
1060 JPEG
270 RAW
2120 JPEG
540 RAW
4240 JPEG
1080 RAW
8480 JPEG
2160 RAW
16960 JPEG
4320 RAW
12 Mpx
D3s, D300s, 1100D, K-r
885 JPEG
230 RAW
1770 JPEG
460 RAW
3540 JPEG
920 RAW
7080 JPEG
1840 RAW
14160 JPEG
3680 RAW
16 Mpx
1DMK4, D5100, D7000, K-5
660 JPEG
185 RAW
1320 JPEG
370 RAW
2640 JPEG
740 RAW
5280 JPEG
1480 RAW
10560 JPEG
2960 RAW
18 Mpx
1Dx, 7D, 60D, 600D
590 JPEG
155 RAW
1185 JPEG
310 RAW
2370 JPEG
620 RAW
4745 JPEG
1240 RAW
9490 JPEG
2480 RAW
21 Mpx
Canon 5DMK2, 1DSMK3
505 JPEG
130 RAW
1010 JPEG
260 RAW
2020 JPEG
520 RAW
4040 JPEG
1040 RAW
8080 JPEG
2080 RAW
24 Mpx
Nikon D3x, Sony A77, A65
440 JPEG
115 RAW
880 JPEG
230 RAW
1760 JPEG
460 RAW
3520 JPEG
920 RAW
7040 JPEG
1840 RAW

Le poids d’une image dépendant des conditions de prises de vue, notamment de la sensibilité ISO et du taux de compression JPEG, les chiffres ci-dessus ne sont donnés qu’à titre indicatif.

La rapidité de la carte

Aspect très important influant fortement sur le prix de la carte mémoire, la rapidité de la carte est l’indice de débit en écriture. Cet indice est exprimé, notamment sur les cartes CompactFlash sous la forme d’un coefficient (exemple 300x). Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les correspondances avec la vitesse en Mo par seconde. Ce coefficient vient de l’époque des CD, 1x équivalait à 150 ko/s.

Pour les cartes SD, l’indice de débit est indiqué sous forme de classe, de 2 (2 Mo/s) à 10 (10 Mo/s). Il s’agit du débit minimal et donc une carte de Classe 10 peut très bien atteindre 20 Mo/s : pourquoi faire simple (133x) quand on peut faire compliquer…

Taux 13x 26x 32x 40x 66x 100x 133x 150x 200x 266x 300x 600x 667x
Débit minimum 2
Mo/s
4
Mo/s
4.8 Mo/s 6
Mo/s
10 Mo/s 15 Mo/s 20 Mo/s 22.5 Mo/s 30 Mo/s 40 Mo/s 45 Mo/s 90 Mo/s 100 Mo/s
Classe carte SD 2 4 5 6 10 N/A N/A N/A N/A N/A UHS-I N/A N/A

Les utilisateurs intensifs des modes rafale et vidéo se dirigeront bien évidemment sur les cartes les plus rapides (266x, 300x, 600x). Si ces modes ne vous sont pas utiles, vous pouvez à prix similaire privilégier la capacité (16 Go au lieu de 8 par exemple) au détriment de la vitesse (66x). Sachez également qu’il est plus prudent d’utiliser deux cartes de 16 Go, qu’une seule de 32 : en cas de soucis vous ne perdriez pas la totalité de vos clichés mais une seule partie : à méditer !

Le lecteur de carte

Bien plus rapide (5 à 6 fois) qu’un transfert depuis l’appareil via un câble USB tout en sauvegardant l’autonomie de la batterie, l’usage d’un lecteur est indispensable pour décharger vos cartes mémoires.
Si vous possédez une carte rapide (300x minimum), et êtes utilisateur d’un Mac ou d’un PC possédant cette interface, le choix d’un lecteur de carte FireWire, bien plus rapide qu’un lecteur à interface USB 2, est pertinent.
Les utilisateurs de PC très récents et possédant un port USB 3 pourront profiter des nouveaux lecteurs USB 3 dont le débit est très supérieur au FireWire 800, comme le « Lexar Professional USB 3.0 Dual-Slot Reader » (une quarantaine d’euros).
Pour les autres utilisateurs, un simple lecteur USB 2 fera l’affaire : le choix se fera surtout sur le prix, l’encombrement, et le look.

Concrètement, quelle carte choisir pour votre boitier ?

SD, SDHC, SDXC (Canon 60D, 1100D, Nikon D3100, D90…)
Sandisk SDHC 16 Go Extreme Pro (environ 60 euros, classe UHS-1 donc très rapide, parfait pour un usage vidéo et/ou rafale intensive), Lexar SDHC 8 Go (environ 20 euros, 20Mo/s, logiciel logiciel Image Rescue inclus, excellent rapport qualité/prix et marque fiable). Si vous n’utilisez ni les fichiers RAW, ni le mode rafale, n’importe quelle carte SD de 2 ou 4 Go à moins de dix euros en grandes surfaces fera l’affaire.

CompactFlash CF (Canon série 1D, 7D, 5D, Nikon D4, D3, D3s, D700…)
Transcend 16 Go 400x (moins de 50 euros, performante et fiable, difficile de proposer un meilleur rapport performance/prix), Lexar 16 Go 600X (une centaine d’euros, très performante et fiable, une carte idéale pour l’usage intensif de la rafale au format RAW).